L'écriture de scénario de court-métrage

PRÉSENTATION

Cette formation s’adresse à tous ceux et celles intéressés par l’écriture de scénario – écrivains, acteurs, enseignants, techniciens, réalisateurs, producteurs, auteurs ou autres -, désireux d’acquérir des bases en la matière ou de les étendre. L’objet de cinéma avec lequel on est familier étant à voir et à entendre (le film) plutôt qu’à lire (le scénario), les rouages et règles implicites de cette écriture ne sont pas forcément bien connus.

L’écriture scénaristique a pourtant des codes et des usages propres qu’il est bon de connaitre et de pratiquer pour permettre à une idée ou une émotion de s’accomplir en images et en sons. Le but de la formation sera donc d’acquérir certains automatismes propres à l’écriture en général et de comprendre les enjeux de l’écriture scénaristique en particulier, en développant des projets associant pratique individuelle et travail de groupe. Cet apprentissage se déroulera dans le cadre d’ateliers de 12 jours s’appuyant sur l’étude des outils et techniques propres aux courts métrages. Cet atelier n’aura pas pour objectif de produire des scénarios immédiatement réalisables – travail de producteur – mais d’augmenter la possibilité d’en écrire.

Toutes nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Pour tout renseignement vous pouvez contacter le référent handicap  Camille MONTALAN au 07.69.22.86.84 ou par mail : defiproduction.formation@gmail.com

PRÉREQUIS

  • La formation est ouverte à tous les auteurs et autrices, quel que soit leur niveau d’expérience.
  • Les candidats doivent être porteurs d’un projet d’écriture.
  • Tous les projets peuvent être présentés qu’ils soient appuyés ou non par un producteur.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Comprendre les étapes générales d’écriture d’un scénario de court-métrage. 
  • Savoir utiliser les outils scénaristiques pour écrire un scénario.
  • Développer un projet personnel d’écriture de scénario.

PROFILS DES STAGIAIRES

Intermittents, réalisateurs, artistes-auteurs, écrivains et toute personne intéressée par l’écriture de scénario.

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu: Toulouse
58 bis, chemin du Chapitre 31100 Toulouse
Accès: métro arrêt Bellefontaine / bus L4 arrêt. Cheverry

CONTACT : D.E.F.l Production
9 cheminement Edgard Varèse porte 902
31100 Toulouse
defiproduction.formation@gmail.com
07 69 22 86 84

Semaine 1 : Le dessin ligne essentiel d’un scénario (6 jours).

Semaine 2 : La couleur remplissage et affinage (6 jours). 

La première semaine sera consacrée à des exercices d’apprentissage élémentaires : écriture sur commande,
bases de dramaturgie, lectures, visionnages, analyses, etc. Elle s’achèvera par l’élaboration de plusieurs esquisses de films.

La seconde semaine viendra enrichir chacun des synopsis retenus pour s’approcher d’une continuité dialoguée, d’un scénario en bonne et due forme.

CONTENU

  • L’écriture pour elle-même : la restitution

L’obiectif est de s’exercer à l’observation, à l’imagination et à leur restitution (en écrivant en extérieurs ou par des expériences d’écriture automatique par exemple). Cette expérience s’assimile à un atelier d’écriture littéraire. La liberté qu’elle autorise permet à chacun de prendre en mains l’objet d’études.

  • L’écriture dramatique : écrire en actes

L’écriture de scénario vise un rendu qui sera vu et non lu. Elle s’éloigne du langage introspectif pour manifester le monde intérieur par le biais de gestes, d’actions et de mots. Opération « régressive » par rapport à la liberté littéraire. Un scénario adopte écriture factuelle, une économie grammaticale auxquelles il est essentiel de s’exercer. Comment restituer ce qui est à voir et entendre? Comment suggérer un film à la lecture ?

  • Le dialogue : apprendre à dire, avec ou sans mots.

Les dialogues sont rarement « entendus » pour ce qu’ils sont. Apprendre et comprendre la différence entre ce qu’un dialogue dit actuellement et ce qu’il signifie implicitement porte à s’interroger sur les enjeux de cet outil : comment concevoir des dialogues qui tiennent compte de ce que l’on comprendra sans eux ? Les personnages se répondent-ils toujours, de temps en temps, jamais ?

  • L’écriture scénaristique : un art du temps                                  

Construire un film présuppose une connaissance élémentaire des règles dramaturgiques. Il est essentiel de comprendre comment s’organise un film, quelle dialectique est à l’œuvre, ce qui change entre le début et la fin. Où commencer, où finir, et quelles péripéties traverser ? Ce qui conduit naturellement à aborder le développement des trajectoires comme la caractérisation des personnages.

  • Sens & sensations : combiner, trier, unifier

Un scénario ne rend pas compte de la totalité d’une situation ou d’une histoire, il sélectionne les faits selon leur intensité (spectacle) et leur sens (portée). Il est tout aussi important de considérer leur pertinence pour le récit global. Après s’être essavés à l’écriture « en roue libre » les participants réfléchiront à leur production pour l’améliorer et l’unifier, faire coïncider leurs intentions morales avec leurs intuitions dramatiques.

  • La présentation : codes & usages de la mise en page

L’agencement typographique d’un scénario à trois fonctions : attester d’une certaine connaissance des codes et pratiques de cette discipline; permettre une clarté et une lisibilité optimales : donner envie de lire et de voir le film. Il s’agira ici de comprendre comment découper en séquences, agencer un dialogue, signaler une voix off, un flash-back, un rêve, mentionner des indications techniques dans le corps du texte. Etc

 

Yves Caumon

Yves Caumon est réalisateur et vit dans le Tarn. Il fait ses études et son éducation sentimentale à Bordeaux, anime des ciné-clubs au moment de leur disparition. Diplômé de la  Femis en 1991, il est comme assistant réalisateur pour Agnès Varda, Éric Barbier et Jean-Paul  Civeyrac. Réalise plusieurs moyens métrages dont LA BEAUTÉ DU MONDE, tragi-comédie sur les affres de la création artistique (Grand Prix Côté Court à Pantin) ou LES FILLES DE MON PAYS, l’aventure de deux jeunes filles qui se déguisent en femmes (Prix Jean Vigo 2000). Son premier long métrage, AMOUR D’ENFANCE avec Mathieu Amalric, est un film doux-douloureux qui fait l’inventaire de la jeunesse et du temps perdu (Prix Un Certain Regard Cannes 2001).  En 2006 il tourne une comédie, CACHE CACHE, avec Bernard Blancan, histoire d’un fantôme paysan, présentée à la Quinzaine des Réalisateurs. Sélectionné à Venise en 2012, son dernier film, L’OISEAU, avec Sandrine Kiberlain, raconte l’histoire d’une femme qui n’éprouve plus rien.  Yves Caumon a été acteur dans quelques courts et longs métrages. Il a co-dirigé le département réalisation de la Femis, est actuellement cinéaste invité à l’ENSAV, enseigne à Prép’Art, à L’École de l’Acteur à Toulouse et anime une résidence d’écriture à Gindou.  Animer des ateliers de scénario, de réalisation ou de jeu d’acteurs est devenu partie intégrante de son travail de mise en scène.  

FILMOGRAPHIE comme réalisateur :  

Antonin (CM, 1989) ; L’Ami de la Famille (CM, 1992) ; La Beauté du Monde (CM, 1999) ; Les Filles de mon Pays (CM, prix Jean Vigo 2000) ; Amour d’Enfance (LM, Prix Un Certain Regard, Cannes 2001) ; À la Hache (CM, 2002) ; Cache-Cache (LM 2005, Quinzaine des Réalisateurs À Cannes) ; L’Oiseau (LM, 2012, festival de Venise).

 

Marie Medevielle

Marie Medevielle est consultante en scénario. Elle lit et étudie des films et séries en développement pour des sociétés de production et des scénaristes. Originaire du Gers, elle a suivi un parcours dans la production culturelle à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse avant de se spécialiser dans l’analyse de scénario à l’École Nationale du Film et de la Télévision de Londres (NFTS) en Angleterre, en parallèle d’un Master de Création Littéraire à Londres. Elle travaille à présent comme consultante avec des collaborateurs en Europe et aux Etats-Unis, dont la plateforme TV Amazon Studios pour qui elle évalue des projets fréquemment. Elle est intervenante en scénario à l’École Nationale Supérieure d’Audio-Visuel de Toulouse (ENSAV) et anime fréquemment des ateliers en milieux associatif et scolaire.

TECHNIQUES PÉDAGOGIQUES

– Exercices « documentaires » en extérieur.
– Identification de « moteurs de fictions » à développer.
– Commandes d’écriture.
– Exercices de dialogues.
– Études d’exemples et lectures de scénarios.
– Travaux individuels et en binôme, échanges entre participants sur leurs travaux respectifs.

SUPPORT DE TRAVAIL 

– Support de cours numériques et papiers préparés par les intervenants.
– Extraits de films.
– Scénarios de tournages.

MOYENS TECHNIQUES

–  1 grande salle de travail avec un accès Internet.
– 1 télévision reliée à un ordinateur portable pour le visionnage des extraits
– 1 imprimante couleur.
– 1 système de diffusion sonore
– Des Chromebook accessibles sur place.

EVALUATION 

Un bilan d’évaluation est effectué en fin de formation à travers un QCM. Un débriefing oral sera également mis en œuvre pour vérifier que les objectifs pédagogiques ont été atteints. 

INSCRIPTION

Sur le site internet de D.E.F.l. Production, rubrique contact ou par mail : defiproduction.formation@gmail.com

  • Vous êtes salarié

Votre entreprise cotise obligatoirement pour vous auprès d’un OPCA.
Vous pouvez vérifier auprès de votre employeur quel est le plan de formation pour l’année en cours au sein de votre entreprise. Nous pouvons aussi, aux côtés de votre employeur, vous accompagner dans la mise en place de votre formation dans le cadre d’un DIF (Droit Individuel à la Formation) ou d’un CIF (Congé Individuel de Formation).

  • Vous êtes intermittent du spectacle

Toutes nos formations peuvent faire l’objet d’un conventionnement individuel par l’AFDAS.

  • Vous êtes travailleur indépendant ou auto-entrepreneur

Vous pouvez faire financer votre formation par votre organisme collecteur.

  • Vous êtes demandeur d’emploi

Vous pouvez solliciter une prise en charge de votre formation par pôle emploi.
Le tarif des formations prises en charge par Pôle Emploi fait l’objet de conventions particulières confidentielles.

 Vous ne pouvez pas vous faire financer par un de ces moyens

Vous pouvez vous inscrire en autofinancement.
Un paiement en plusieurs fois sans frais est possible.
Des tarifs préférentiels sont envisageables sous réserve de places disponibles.

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 07.69.22.86.84 ou par email à l’adresse defiproduction.formation@gmail.com

page1image30634176

Toute demande de financement doit être faite au plus tôt avant le début de la formation. Pour vous garantir une place et que votre formation puisse être financée, ne tardez pas !